Premier témoignage d'un essai d'e-pionnier allemand

Comme dit la semaine dernière, les essais d'Ampera par des e-pionniers (qui on réservé leur Ampera) ont commencé en Allemagne. Le premier à donner un témoignage fourni de la journée est Johannes Güntert, à travers son blog Nie mehr Benzin ("Plus jamais d'essence").


Ces belles autoroutes allemandes

Johannes Güntert a participé à la première session d'essais, dès lundi dernier au matin. Il raconte son essai heure par heure et fournit aussi des vidéos de l'essai.
Dans la première demi-heure, les e-pionniers sont invités à explorer des Ampera statiques afin d'apprécier le confort intérieur. Des experts Opel sont à disposition pour répondre à toutes sortes de questions. Ils ont été interrogés à propos du crochet de remorquage, et ont répondu un non définitif. Concernant les barres de toit, cela semble plus ouvert, mais aucune réponse définitive n'a été donnée.
Ensuite, place aux responsables du marketing et aux informations commerciales, qui réservent quelques -mauvaises- surprises. En effet, si les commandes commenceront début juillet, même pour les e-pionniers les premières livraisons ne devraient pas intervenir avant 2012. Les e-pionniers bénéficieraient d'une sorte de série spéciale, avec des véhicules tous identiques. Revêtus de peinture "Lithium white", ils seront équipées de toutes les options possibles pour un prix de 49 000€ (gloups!). Alors que la Volt est proposée toute équipée outre-atlantique à environ 45 000$ (pour un prix de base de 41 000$), on est curieux de découvrir les caractéristiques qui justifieront cet écart de prix (et comment la Volt européenne sera positionnée).
Au programme après les informations commerciales, 1h de conduite de l'Ampera, sur route ouverte. En une heure, le trajet a le temps d'être varié, on a donc ville, campagne et autobahn, avec l'exploration de la plupart des modes de conduite possibles (Normal, Sport, Hold, avec le sélecteur de vitesse sur D ou L).
Des images sont peut-être plus parlantes que du texte, voici l'heure de conduite de Johannes en video (appréciez le silence). Au passage on peut remarquer que le contenu des écrans est très similaire (sinon quasi identique) à celui des Volt américaines.

Après cette heure de conduite de l'Ampera, le programme se poursuit par un parcours sur le circuit de test, mais pas avec l'Ampera. Le circuit de test est un anneau de vitesse où Johannes a conduit une insignia 2.0 Turbo E85 à plus de 230km/h dans un virage relevé à 45°.
Avant de passer à table, c'était le moment "technique", où des ingénieurs étaient présents pour parler de la technologie Voltec de l'Ampera bien sûr, mais aussi des technologies en cours de développement comme la pile à combustible.
Ce récit donne un bon aperçu de ce que seront les essais d'Ampera pour les e-pionniers des autres pays, qui auront lieu dans les prochains mois (aucune date n'a encore été donnée).

Suivez-nous sur facebook