Mon essai de la BMW 225xe au Mondial

Au Mondial de l'Automobile cette année, BMW propose des essais pour certains modèles. J'ai pris un peu de mon temps de visite pour faire quelques tours de roues avec une 225xe Active Tourer.

Essai BMW 225xe

Le BMW 225xe Active Tourer est actuellement le seul monospace hybride rechargeable disponible en Europe. Il a les dimensions d'un monospace compact (longueur x largeur x hauteur : 4,32 m x 1,80 m x 1,56 m) et malgré la présence de la batterie à la base des sièges arrières, le coffre revendique 400 litres (visuellement, il m'a paru moins grand que cela). Avec 5 places, cela fait du 225xe une voiture assez typique de ce qui se vend bien aux familles. Et d'autant plus que ses roues avant motrices d'origine le rapprochent encore d'un Renault Scenic ou un Citroën C4 Picasso. 

Le BMW 225xe Active Tourer se place en version de base à 39 500€, c'est plus de 4 000€ de plus que le prix de base du plus cher des Scenic, mais le bavarois a trois atouts de taille à faire valoir : sa transmission aux quatre roues, sa puissance supérieure de 40% et surtout sa prise. Sa puissance lui vient de la combinaison de son moteur turbo essence de 100kW qui mène les roues avant et du moteur électrique de 65kW fait tourner les roues arrières. Sa batterie lui permet 41 kilomètres d'autonomie NEDC qui se réduiront certainement à moins de 30 en usage réel. Le 100% électrique au quotidien sera donc réservé à des proximo-urbains qui ont un trajet pendulaire assez réduit.

La version d'essai (en finition Luxury) était lourdement équipée et était probablement plus proche des 50 000€ que des 40 000€, et était confortable, assez éloignée de la rigidité attendue de certaines berlines allemandes. Le levier "de vitesse" est léger et agréable (GM semble d'ailleurs s'être fortement des leviers BMW pour la Bolt/Ampera-e). Il est presque dommage que la plupart du temps on n'aie pas à y toucher.

Levier BMW 225xe

La 225xe dispose de plusieurs modes de conduite suivant ce qu'on veut en faire. Un mode tout électrique, un mode mixte (qui décharge la batterie et vide le réservoir) , un mode sport (qui maximise la puissance disponible) et un mode qui maintient la charge de la batterie. Le parcours imposé de l'essai faisait juste quelques kilomètres dans les rues d'Issy Les Moulineaux, et j'ai principalement utilisé le mode permettant de rouler en tout électrique. La puissance électrique est largement suffisante pour évoluer en ville. Pas sûr qu'en dehors les 65kW continuent de suffire, surtout avec plus que deux personnes à bord. La vitesse maximale en électrique est de 120km/h, mais ca doit être poussif sur la fin.

En électrique, la voiture se mène bien et est naturellement silencieuse. Dommage que BMW n'aie pas prévu de dispositif d'avertissement pour les piétons. Du coup, le klaxon est l'unique moyen de se manifester. Ou alors il faut passer en mode sport pour faire démarrer le thermique. Autre chose qui manque cruellement : la modulation de la récupération au lever de pied de l'accélérateur. Elle est toujours assez molle. Cela surprend de la part d'un constructeur qui revendique dans ses modèles hybrides rechargeables l'expérience accumulée dans les i3 et i8. l'i3 peut se conduire "à un pied", n'y comptez pas avec la 225xe. Entre la puissance électrique un peu légère et une récupération molle, son terrain est plutôt le plat. En montagne les 65kW seront à la peine en montée et il faudra agir beaucoup sur le frein en descente.

J'ai eu brièvement l'occasion de tester la transition avec le thermique en mode mixte. Cela se fait de façon assez transparente et le bruit du moteur reste relativement discret, mais l'arrivée de la puissance thermique sur le train avant se fait tout de même assez brutalement. Sans doute parce que c'est à l'occasion d'un "pied au plancher".

Pour conclure cet essai, la 225xe semble un monospace compact sérieux. L'intégration de l'électrique est bonne, sans artifice malgré quelques oublis. On regrette vivement a petite capacité de la batterie. A son niveau de prix, le 225xe s'adresse clairement à des familles assez aisées dont l'habitat dispose déjà d'un accès à la prise au niveau du stationnement. Le 225xe Active Tourer est à un prix comparable de celui du 225i Active Tourer de puissance équivalente... et là on se demande vraiment qui va acheter une 225i qui ne peut rouler en silence sans consommer d'essence.

Suivez-nous sur facebook