Opel Ampera-e : Combien consomme la Bolt?

Lancée l'année dernière aux Etats-Unis, la Chevrolet Bolt est la soeur américaine de l'Opel Ampera-e. Certains de ses propriétaires ont déjà publié des retours fort intéressants sur sa consommation, et son autonomie dans la vie réelle.


La Bolt dispose de 60kWh dans sa batterie, mais elle est critiquée pour son aérodynamisme de petit crossover, moins avantageuse que celle d'une berline. Les vidéos d'utilisateurs qui sont apparues dernièrement sont donc très intéressantes car issues de la vraie vie. En particulier, celles de News Colomb nous montrent comment la voiture se comporte dans différentes situations.

Efficience de la Bolt comparée à celle de la nouvelle Volt 

Le trajet de 144km a consisté en 110km de voies rapides entre 105 et 115km/h et le reste en trajet de type mixte urbain/voies rapides. A final il ressort une consommation de 22.2kWh, c'est à dire 15.2 kWh/100km. Dans ces conditions, il est possible faire 390 kilomètres avec 60 kWh. Sur le même trajets, la Volt a vidé sa batterie et brûlé environ 5l d'essence.

Efficience de la Bolt sous la pluie 

C'est le même pilote que la vidéo précédente. Il a tenté de faire le même trajet, sauf qu'il fait plus froid (12°C et qu'il pleut). Il a mis le chauffage sur le réglage médian, avec une température de consigne de 23°C. un peu différent, mais d'une distance comparable. Forcément la consommation augmente. Elle atteint 20.3 kWh/100km. De quoi faire 290 kilomètres avec une batterie pleine.

A l'issue de ce trajet sous la pluie, la moyenne de consommation de sa voiture (sur les 520 derniers kilomètres, elle en a 626 au compteur) est de 16.8 kWh / 100km.

Efficience de la Bolt sur une boucle de 1850 kilomètres 

Nous avons à faire ici à un trajet bien plus conséquent, qui plus est réalisé par des températures plus fraîches (il se termine à 8°C). Il a consommé 338kWh, soit 18.23kWh / 100km. Il a dû recharger au moins 6 fois, car en moyenne sa batterie lui aurait permis de faire 330 kilomètres.

Efficience de la Bolt en conduisant lourdement 1 et 2 

Personnage avisé, notre ami News Coulomb a voulu voir comment la consommation évoluait quand on prend un peu d'altitude (120m, video 1) et qu'on met le chauffage à fond (13°C à l'extérieur). D'après la voiture, il n'est jamais monté au-dessus des 31 kWh/100km, avec une moyenne à 27kWh/100km. Dans ces conditions extrêmes, la voiture permet encore de faire plus de 220 kilomètres. 

Au retour (video 2), il a essayé de conduire de la même façon, avec le chauffage toujours (d'autant plus que la pluie était présente) et la moyenne sur l'aller et retour a été de 20.7 kWh/100km. De quoi légitimement espérer faire 285 kilomètres dans les mêmes conditions de conduite sur le plat.

Ces vidéos nous montrent qu'en étant raisonnablement prudent, on peut facilement atteindre, voire dépasser les 400 kilomètres d'autonomie. En revanche, il semble difficile de ne pas atteindre les 190 kilomètres, en dehors des conditions hivernales très gelantes telles que celles que nous connaissons en ce moment en Europe de l'Ouest.

Suivez-nous sur facebook