Les BMW i3 et i8 ne devraient pas avoir de successeur

Alors que les BMW i3 et i8 viennent d'être resytlées, il se dit déjà qu'elles ne seront pas remplacées quand viendra le moment dans quelques années.

BMW i3 i8

Présentes sur le marché depuis 2013, les i3 (avec REx) et i8 ont été aux avant-postes de l'hybride rechargeable. Avec leurs physiques particuliers et leurs technologies de fabrication (PRFC) garantissant des prix élitistes, elles n'ont pas spécialement œuvré à la démocratisation de de l'électrification, mais ont eu un impact réel sur l'acceptation des véhicules électriques et hybrides rechargeables. En fin d'année dernière, BMW a procédé à quelques ajustements extérieurs discrets et des améliorations significatives sur les batteries. 

Ces deux voitures sont aussi un fanal important pour BMW (d'aucuns disent un instrument important de greenwashing). Le constructeur les met indirectement en avant dans tous ses hybrides rechargeables de la gamme normale avec le label iPerformance (330e, 530e, 740e, X5 40e, et 225xe Active Tourer). Mais on raconte que BMW ne renouvellerait pas l'i3 et l'i8.

Cela signifie-t-il que BMW va se relâcher sur l'électrification ? Non.

Les modèles hybrides rechargeables de la gamme normale de BMW (y compris Mini) ont représenté en 2017 un volume au moins 2 à 3 fois plus élevé que les modèles i. Même si on ne peut comparer l'autonomie électrique d'un 225xe et d'une i3 REx, on voit bien que les efforts importants de développement de la gamme i ont des résultats moins visibles que l'électrification du reste de la gamme. Et il est sans doute plus facile de communiquer sur une nouvelle motorisation d'un modèle en place que sur un nouveau modèle, doté d'une seule motorisation.

BMW continue d'ailleurs à électrifier sa gamme normale. Le prochain modèle à en profiter devrait être le X3, avec pour la première fois une version tout électrique en plus de la version hybride rechargeable

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook