Une étude prévoit une forte croissance pour l’électrique à prolongateur d’autonomie

En 2012, le marché mondial des électriques à autonomie prolongée a représenté environ 31 000 voitures, quasi exclusivement des Chevrolet Volt / Opel Ampera. Une étude américaine prédit que ce chiffre paraitra ridicule dans quelques années.

Fisker Atlantic
Fisker Atlantic

D'après Frost & Sullivan, dans 5 ans, le marché des électriques à prolongation d'autonomie représentera environ 330 000 voitures, soit plus de 10 fois le marché de 2012. Il faut dire que l'offre se sera bien garnie d'ici-là. Dès cette année, la BMW i3 arrive en concessions, et la Cadillac ELR aussi outre-atlantique. On espère que Fisker pourra finir et distribuer son Atlantic, et que General Motors déclinera son architecture Voltec sous d'autres carosseries (citadine, monospace...).

D'autres constructeurs vont explorer d'autres voies pour le prolongateur d'autonomie, comme les piles à combustible et les turbines (à gaz ou à liquide). Mais d'après Frost & Sullivan, les moteurs à combustion interne (à piston traditionnel ou rotatif) représenteront 77% de ce marché en 2018.

Alors, étude optimiste, raisonnable... ou pessimiste ? Même si le marché automobile mondial peut décroitre entre maintenant et 2018, 330 000 voitures n'en représenteront qu'une faible part : c'est moitié moins que ce que Peugeot seul produit en France. 

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook