Augmentation du prix de l'électricité en France : un coup dur aux véhicules électriques?

L'Etat français a annoncé une augmentation du prix reglementé de l'électricité. Est-ce que cela va briser l'essor de la voiture électrique dans le pays?

Evolution prix électricité
Evolution du prix de l'électricité (source fournisseurs-electricite.com)

Une augmentation de 5% au 1er aout 2013 a été décidée, officiellement pour suivre les coûts (en hausse) de la maintenance de la production et de la distribution d'électricité en France. Elle sera suivie d'une autre de même valeur l'année prochaine, et cela constituera la plus grosse hausse du prix de l'électricité depuis bien longtemps. on peut donc se demander si cela pourrait mettre en péril les ventes et le succès naissant des vehicules électriques, dont le coût d'utilisation augmentera forcément.
Actuellement (avec un kWh à 11 centimes), une Ampera coûte en électricité aux alentours de 2,10€ (19 kWh/100km), et d'autres électriques plus legères (Leaf, Zoe) consomment moins. Avec une augmentation de 10% (2*10%), ce chiffre montera 2,31€.
Une compacte, qui consommerait 5,2 litres de gasoil à 1,37€ chacuns, coûterait elle 7,12€, c'est a dire 3,08 fois plus, contre 3,4 fois plus auparavant. La différence n'est pas considérable. D'autant plus que le prix du gasoil est encore plus variable. Une augmentation du prix de 10% mettrait le litre a 1,50€, et c'est quelque chose que l'on a déjà vu, il n'y a pas si longtemps.
Cela ne devrait pas changer sensiblement la donne. Ce qui aurait un impact plus important, ce serait l'alignement des taxes (hors tva) sur l'électricité sur celles sur le gasoil, actuellement à environ 0,43€ /l. Un litre de gasoil contenant 10,74kWh d'énergie, cela ferait 4 centimes par kWh (le gaz est taxé à 1,2 cts/kwh, l'essence à 6,3 cts/kWh). 76 centimes de plus aux 100 kilomètres dans notre exemple. Même à 2,98€ par kilomètre, rouler électrique sera toujours bien plus économique que de rouler au gasoil ou à l'essence.
Déjà, si la fiscalité sur l'essence et sur le gasoil étaient alignées à mi-chemin (5,1cts/kWh par exemple), cela constituerait une plus grosse rentrée fiscale que la taxation de l'électricité des VE, et serait bien plus simple a mettre en oeuvre. Cela pourrait aussi faire cesser l'illogique ultra-domination du diesel sur le marché des véhicules neufs en France, et à court ou moyen terme faire baisser les niveaux de pollution aux NOx dans nos centre-villes.

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook