Opel Ampera-e : Pensée comme une première voiture

Thierry Gennetay, le responsable marketing d'Opel France, a donné une longue interview à la webemission du magazine Auto-Moto. Il y parle des nouveautés de la marque, mais principalement de l'Ampera-e.


L'interview animée par Lionel Robert est parue au début de la semaine et dure une petite demi-heure. Sur les "7" nouveaux modèles qu'Opel va sortir en 2017, Thierry Gennetay a choisi (encouragé par Jean-Luc Moreau) de parler plus en longueur de l'Ampera-e, qui occupe plus du tiers de l'interview (avec OnStar). Et par bonheur, il y a des éléments intéressants, pour ne pas dire originaux.

- Le prix (de base?) hors bonus est sous les 40 000€
- Pas de nouvel hybride rechargeable à court terme (ce à quoi nous ajoutons malgré l'existence dans le groupe d'un modèle qui domine tous les marchés)
- Opel ne se risque pas à avancer des objectifs de vente. "On a besoin que notre réseau fonce avec nous" a-t-il dit, un peu comme si le bouc émissaire était déjà prêt en cas d'échec.
- Il y aura de l'originalité dans la distribution de l'Ampera-e, "Il y aura un mode de distribution innovant", même si pour l'instant on ne peut pas en savoir davantage. "On a de grandes ambitions dans les comportements et dans les pensées en matière de commercialisation et d'approche client." On ne sait pas trop bien ce que cela veut dire, mais ca laisse supposer qu'il y aura autre chose que le classique achat pour l'Ampera-e, voire un mode de possession/utilisation qui n'a jamais été proposé chez Opel.

Jean-Luc Moreau a aussi proposé à Thierry Gennetay de parler d'un ancien modèle, "une excellente voiture", l'Ampera. Thierry Gennetay l'a qualifiée de "grand succès d'enseignement pour les gens du marketing. [...]On aurait pu mieux l'expliquer en terme de publicité". Le "mieux" nous semble de trop.

Merci à Gavzel pour le rabattage.

Mots-clefs: 

Suivez-nous sur facebook